Mister Babadook

Il n’y a pas qu’à Halloween qu’on peut se faire peur. Mister Babadook fait peur, il joue sur nos peurs d’enfant, du monstre tapi dans le placard. L’ambiance est angoissante et pesante à souhait !

Nationalité : Australie
Réalisé en 2014 par Jennifer Kent

Mister Babadook, c’est l’histoire d’un livre étrange, trouvé dans une maison grinçante. En le lisant à son enfant, la mère se rend compte que le livre s’avère rapidement très inquiétant et glauque, pas étonnant que le garçon en fasse des cauchemars.

Seulement ça ne s’arrête pas aux cauchemars, l’enfant semble entretenir une croyance certaine envers le Babadook. Le monstre est particulièrement bien choisi et fait vibrer en moi mon âme d’enfant si facilement impressionnable. On finit par le voir partout, l’entendre et suspecter son ombre à chaque scène, omniprésent.

Résultat de recherche d'images pour "mister babadook"

Jennifer Kent, la réalisatrice, parvient à faire monter la tension et l’angoisse avec talent. L’enfant, symbole de l’innocence, devient inquiétant par ses lubies et ses crises où il y crie non pas au loup, mais au Babadook. Sa mère a de plus en plus de mal à gérer les crises de son fils, elle manque de sommeil, elle devient irritable et à son tour inquiétante, la situation se retourne peu à peu. Essie Davis est particulièrement convaincante dans son rôle d’actrice principale.

Le travail de la réalisatrice est remarquable : il y a beaucoup d’indices, de non-dits, l’ambiance est propice à l’horreur, la peur de l’inconnu ou du trou sombre, contribuent pleinement à l’ambiance angoissante.

Résultat de recherche d'images pour "mister babadook"

Un film d’horreur intéressant et réussi, qui arrive à faire peur sans faire rire, chapeau à la réalisatrice pour ce premier long-métrage !

Je recommande :

  • Lights Out : pour se faire peur avec un court métrage de 3 minutes !
  • Wolf Creek : un autre film d’horreur Australien, jeu de chasse à l’homme dans le désert. A voir rien que pour la gueule du méchant ^^
  • El Orfanato : Une ambiance pesante, pour un film excellent par Guillermo del Toro.
  • Maveillance: pour encore plus d’ambiance angoissante et glauque, version espagnole, vous ne verez plus votre concierge de la même façon…

 

Publicités

6 réflexions sur “Mister Babadook

  1. Personnellement, j’ai trouvé que « Mister Babadook » produisait son effet. Le fait qu’on se focalise sur une mère de famille en grandes difficultés pour l’éducation de son enfant suite au décès de son enfant. Dans une certaine mesure, il y a un volet psychologique dans cette histoire. Cette mère rejette en partie son fils, et c’est clairement mise en avant à travers le scénario. La mise en scène est excellente, et les deux acteurs principaux offrent de très bonnes prestations. On évite scrupuleusement les effets gores et les effets spéciaux à outrances. Cependant, le « monstre » ne fait pas vraiment peur et son mode de déplacement est un petit peu ridicule.
    Ma note : ★★★★☆

    J'aime

    • Oui, je suis d’accord avec toi, le volet psychologique est vraiment important. De plus, on ne sait pas trop qui est vraiment l’objet du focus psychologique, la mere ou le fils, pendant assez longtemps dans le film, avant que ce ne soit clarifié. J’ai beaucoup aimé cet aspect !
      Effectivement, le monstre n’est pas vraiment effrayant en lui même, c’est plus l’ambiance générale que j’ai trouvé effrayante 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s